17 mars 2022

Actu

Actualités de la sécurité routière

25 avril 2022

Petit rappel concernant les infractions à vélo

24 avril 2022

Ils ne pourront conduire seuls qu’à partir de 18 ans!

17 mars 2022

La ville à 30 km/h : tout le monde en profite !

A partir du 30 mars 2022, la vitesse maximale autorisée sera limitée à 30 km/h dans la quasi-totalité de la ville de Lyon. Seules quelques voies resteront limitées à 50 km/h (voire exceptionnellement à 70 km/h).

Après Grenoble, Nantes, Lille et Paris, et comme dans plusieurs grandes villes européennes, Lyon passe à 30 km/h. Quelques grands axes comme les quais ou l’avenue Berthelot resteront toutefois à 50 km/h. En lien avec la Métropole, la Ville adopte le 30 km/h qui devient donc la nouvelle norme. Une habitude que les automobilistes avaient déjà commencé à prendre puisque 34% des rues de Lyon étaient déjà limitées à 30 km/h ou moins.

La ville à 30, les avantages côté sécurité

Le passage à 30 km/h a pour but d’améliorer la sécurité routière et la cohabitation entre tous les usagers. Le champ de vision des conducteurs est augmenté et la distance de freinage est divisée par 2 pour les voitures : elle passe de 27 m à une vitesse de 50km/h à seulement 13 m à 30 km/h.

Statistiquement, il y a 20% de chance de survie en cas de choc à 50km/h contre 90% à 30km/h.

Enfin, les retours d’expériences des autres collectivités (en France comme à l’étranger) ayant mis en place ce dispositif confirment une diminution significative du nombre d’accidents ainsi que de leur gravité.

La ville à 30, les avantages côté qualité de vie

La Ville 30 induit l’adoption d’un style de conduite plus économique, souple, sans à-coups, qui diminue non seulement la consommation mais aussi les rejets de gaz polluants.

En termes de nuisance sonore, la Ville 30 a un impact positif car le fait de rouler à 30 km/h diminue le bruit du trafic de 2,4 à 4,5 décibels. De façon concrète, cela équivaut à réduire de moitié les nuisances sonores.

Des rues apaisées, cela signifie également que les plus vulnérables, notamment les enfants et personnes âgées, se sentent plus rassurés. De la même façon, les piétons et les cyclistes se sentent plus à l’aise.

Et les automobilistes dans tout ça ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la généralisation des 30 km/h n’aurait que peu d’impact sur la vitesse et la durée d’un trajet. La vitesse moyenne serait réduite de 1,6 km/h et le temps de déplacement simplement allongé de 18 secondes pour un trajet d’1 km en ville.


avril 2021

Nouveaux marquages au sol